Ouais, je sais. L'épisode 2 de notre saga "série pourrie du samedi" a mis un peu de temps à arriver. Ce n'est pas le manque de mauvaises séries -malheureusement- qui en est la cause, simplement que ces dernières cessaient toutes d'être diffusées avant que je ne termine mes articles ou même que je ne les regarde.

Je vous rappelle les trois règles de la série pourrie du samedi : ça doit être mauvais, en rapport avec les univers geeks et de l'imaginaire et surtout, diffusé le samedi en France métropolitaine.

Du coup, comme ça me faisait un peu de la peine de ne pas pouvoir vous réjouir d'une nouvelle critique de série pourrie, je me suis décidée à vous parler de séries qui ne sont plus forcément diffusées à l'heure actuelle. Vous devrez donc me croire sur parole (jusqu'à la prochaine rediffusion).

On recommence avec une série pour ado dont la diffusion a cessé il y a quelques semaines à peine sur France 4 : H2O. Je suis tombée dessus un matin, alors que j'étais complètement bloquée du dos et incapable de me défendre, et je n'ai rien pu faire. J'ai regardé quasiment une saison entière, et je n'ai toujours pas encore retrouvé toutes mes facultés mentales.

h2oH2O est une série australienne, co-produite par une chaîne allemande, datant de la fin des années 2010. Déjà, son pedigree en raconte beaucoup, d'autant plus que le créateur, Jonathan M. Shiff, est un spécialiste des séries écolos pour ado avec du fantastique ou de la SF dedans. Vous voyez le genre. La série était rediffusée sur France 4 toute la semaine, donc le samedi, et a tout de même perduré 3 saisons, avant de donner naissance à un spin off. On parle donc d'un monument de la culture, là.

L'histoire - si on peut vraiment considérer que c'est une histoire - est celle de 3 adolescentes australiennes tout à fait normales (mais quand même sacrément plus canon que la moyenne -en même temps, on a dit sirènes, pas thons) qui se découvrent, un jour, par magie, des capacités de sirènes. Genre Charmed mais avec des pouvoirs de merde. Bon, l'avantage, c'est qu'elles habitent au bord d'une plage, donc c'est pas aussi gênant que si elles avaient attrappé ça durant les vacances et qu'elles devaient vivre avec ce fardeau en plein milieu du bush ou d'une grande ville. Donc non, ne vous attendez pas à un truc aussi fun que Splash.

Les intrigues sont complètement WTF. La plupart tournent autour du fait que les personnages sont des adolescentes "ordinaires" et qu'il leur arrive des trucs normaux, mais qui tournent bizarrement à cause de leur condition... Ou pas. En fait, je n'arrive pas à comprendre comment les gamines arrivent à rapporter tous les éléments de la vie quotidienne au fait que, quand elles vont à la plage, elles peuvent pas se baigner. Du coup, passée la "découverte" de leurs pouvoirs, un épisode sur trois raconte des histoires complètement insignifiantes et sert surtout à brosser le portrait des nombreux personnages. Un autre tiers raconte des histoires écolos. Par contre, le troisième tiers part dans un délire insensé en rapport avec la magie et l"île de Mako", une île mystérieuse sur laquelle les personnages ont découvert leurs pouvoirs. Tout se mélange alors sans que jamais ça ne prenne aucun sens : magie, science-fiction, prophéties apocalyptiques, mythologie. Il y a pêle-mêle des jolis cailloux qui brillent, la pleine lune, un tentacule d'eau géant passif-agressif, un astéroïde. Oh putain, c'est le bordel complet dans la tête des créateurs de la série.

H20-sirenesCe qui est cool dans cette histoire de sirènes moderne, c'est qu'elles ne perdent pas leurs jambes indéfiniment, hein, faut pas exagérer. On n'est tout de même pas dans l'univers dramatique de Andersen. Non, il leur suffi d'entrer au contact de l'eau pour qu'une jolie queue de poisson écaillée (et un haut de bikini assorti) laisse place à leur vêtements.
Je pourrais passer des heures sur leurs transformations, tellement elles sont épiques. Déjà, le coup de "je touche de l'eau, je me transforme" c'est vraiment très variable en fonction des épisodes. Sincèrement, ç'aurait été hilarant s'ils avaient poussé le vice jusqu'à les empêcher de boire ou même de manger des pâtes... ensuite, je suis complètement fascinée par le fait que, quand elles se transforment, leurs vêtements disparaissent pour laisser place à une queue de sirène, mais quand elles sortent de l'eau, comme par magie, leurs vêtements reviennent sur elles tout seuls ! C'est quand même super fort. J'aimerais bien pouvoir faire ça avec mon pyjama.

Les réalisateurs ont fait l'effort de filmer nos ravissantes sirènes lorsqu'elles nagent, ce qui est louable. Le soucis, c'est qu'entre le fait qu'elles ont l'air d'étouffer à force de retenir leur respiration et le fait qu'elles se galèrent à essayer de nager avec leurs grosses queues en plastique (oui, ça me fait marrer aussi), bah, c'est pas très crédible. On n'arrive pas trop à comprendre comment elles font pour nager super vite dans l'eau vu comme elles ont l'air gênées à vitesse normale. En plus, la plupart des scènes "dans l'eau" sont tirées du même plan, du coup ça provoque des impressions de déjà-vu, et d'un épisode à l'autre, voir la même scène et le même décor, ça fait cheap. En dehors de ça, la réal est très classique et ça reste quand même très correct pour de la sitcom, d'autant plus que la plupart des actrices sont à peu près dans le ton.

179px-H2O_(logo)Je rajouterais une dernière couche en observant le logo de la série, qui a clairement été conçu par un enfant de 4 ans sur Paint, et en vous laissant écouter le générique, particulièrement entêtant :
 


Générique H2o saison 3 - HD par tina_rabis

Le plus drôle dans cette histoire, c'est que malgré les noms super chelous de toutes les actrices (voyez vous-même : Phoebe Tonkin, Cariba Heine, Indiana Evans... Les noms que personne ne porte dans la vraie vie) et le fait que la série ne soit clairement pas un chef d'œuvre, il s'agit d'un véritable vivier de talents pour la série américaine Vampire Diaries. Claire Holt (Rebekah) et Phoebe Tonkin (Hayley) y ont été pêchées...

Un grand merci à France 4, parce que contrairement à Poubelle la Vie, qui est juste mauvaise et inintéressante, H2O fait vraiment passer le temps entre deux épisodes de Doctor Who.