Les j3ux sont faits

samedi 26 juillet 2014

Teen Beach Movie, un film d'été parfaitement stupide

Teen_Beach_Movie_poster

Vous connaissez ma passion pour les productions débilitantes diffusées sur Disney Channel. La cerise sur le gâteau, c'est les Disney Channel Original Movies, ces films produits avec un lance-pierre et qui passent en boucle sur la chaîne.

Ne faites pas genre vous ne connaissez pas : tout le monde a entendu parler de High School Musical (avec Zac l'Affreux), ou bien de Camp Rock (avec des bouts de Jonas Brothers dedans). On oscille en permanence entre la merde astronomique et la sympathique surprise qui se laisse voir, comme Lemonade Mouth, probablement l'un des meilleurs Disney Channel Movies.

Mais aujourd'hui, on va vous parler d'une production WTF parfaite pour se vider le cerveau cet été.
Teen Beach Movie.

tbm

Délirons à la plage, mes bons amis !

Il faut savoir un truc, c'est que les gens qui font ces films semblent avoir le droit de partir aussi loin qu'ils veulent dans leur délire. Plus c'est n'importe quoi, insensé, débile et illogique, et plus ça a de chances de passer sur Disney Channel. Tout semble se dérouler dans un monde parallèle qui ne répond pas aux lois de la réalité. Un genre de quatrième dimension, si vous voulez.


Dans cette catégorie, Teen Beach Movie fait merveille. D'ailleurs, je suis quasiment sûre que c'est parce que pour une fois, le côté gros délire n'est pas du premier degré.

TeenBeach_girls

Des clichés gentiment bousculés

L'histoire ? Celle de deux adolescents, surfeurs et fous amoureux, Brady et Mack, qui doivent se séparer à la fin de l'été. Alors qu'ils partent surfer une dernière vague, ils se retrouvent dans le film musical préféré de Brady, Wet Side Story. Dans cette version loufoque de West Side Story, qui se déroule dans les années 1960, on assiste à une guéguerre entre les méchants rockers et les gentils surfeurs, que devrait terminer une histoire d'amour entre deux personnages de camps opposés. Seulement voilà, l'arrivée de Brady et Mack bouleverse l'histoire puisque les héros du film tombent amoureux des nouveaux venus !

On ne quitte jamais le registre de la parodie et les scénaristes se servent du fait que les personnages savent qu'ils sont dans un film pour les pousser à remettre en cause tout ce qui leur arrive. Tout est moqué : des erreurs de raccord au fait que les personnages se sentent obligés de tout dire en chantant, en passant par les clivages filles-garçons et les clichés de genre. Ouais, bon, Disney ne devient pas non plus militant, ça reste très propret et conventionnel, faut pas rêver, mais entendre la chanson "Like me" dans un film pour ado, bah il n'y a pas à dire, ça fait du bien. Disney fait pour la première fois de son histoire fit des clichés au point que la comédie romantique musicale Wet Side Story est vénérée par les deux personnages masculins, et ces derniers ne sont pas gays. Merci Disney. Ce petit détail s'appelle l'espoir ^^

Parodie musicale

Pépé Barry il est cool.

Je ne vais pas vous cacher que la principale raison pour laquelle j'ai regardé cette comédie musicale, c'est parce que Barry Bostwick -le Brad du Rocky Horror Picture Show- y faisait une petite apparition, et que ça me fait toujours plaisir de le voir quelque part. Et la magie (autrement intitulée "lobotomie") a opéré !
Ross Lynch joue comme une patate (une petite patate mignonne avec une mèche rebelle du plus bel effet), mais hormis cet agaçant détail, je me suis rarement autant amusée devant une comédie musicale Disney Channel.

Les allumés qui ont réalisé ce film ont eu l'idée folle de faire renaître les cultes Beach Party movies des années 60, en y mettant en vrac tout ce qu'ils trouvaient, de Grease à West Side Story, en passant par du voyage dans le temps, du mysticisme de surfeur et du "film-dans-le-film" tout ce qu'il y a de plus classique... mais quel joyeux bordel !

C'est tellement n'importe quoi ! Les créateurs ont mis la dose de second degré, exagérant volontairement les aspects grotesques du film. Avec moi, ça marche : ça ne se prend jamais au sérieux un instant et ça, dans un monde où quand on aime le cinéma il faudrait qu'on ait tous aimé le Nouveau Monde de Terrence Malick, c'est plein de fraîcheur. En plus, les acteurs ne sont pas trop mauvais -fait rarissime- et le personnage principal féminin n'est pas une cruche -fait extrêmement rarissime.

Teen-Beach-Movie-rocker

Surf & Rock'n roll !

L'abus de modificateur de voix, la guimauve à tout va et la simplicité de la musique ne sont pas pour plaire à tout le monde. Mais musicalement parlant, l'hommage aux vieux films musicaux est vraiment très réussi, avec des rythmes endiablés et des paroles plutôt rigolotes. On frôle le plagiat de morceaux célèbres par instant, du coup on se retrouve à fredonner dès la première écoute (et je vous raconte pas au bout de la cinquième, on connait les paroles par coeur). Pour vous faire une idée, je vous conseille "Like me" et "Make it stop" pour les paroles (à voir en vidéo, car hors contexte c'est incompréhensible), et juste pour la musique, " Cruisin' for a Bruisin' ", "Coolest Cats in town", ou encore "Fallin for ya".

 A noter également la présence de chorégraphies de groupe assez épatantes, ce qui est assez peu habituel dans les comédies musicales parodiques (on est un peu au-dessus du niveau du Time Warp).

teen_beach_movie_chore

Bref

Pour regarder Teen Beach Movie en toute sécurité, il faut répondre à ces 4 critères très sélectifs :
1 - être un grand enfant (ou un ado, ou un enfant tout court)
2 - adorer les vieilles comédies musicales
3 - avoir beaucoup de second degré
4 - aimer la musique des années 1960

Si vous y répondez, j'espère que vous apprécierez autant que moi ce petit film stupide parfait pour se détendre une soirée de canicule !

 

Et vous savez quoi ? La suite est en préparation. *sourire diabolique*

Posté par Eith à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Fin »