Les j3ux sont faits

samedi 18 avril 2015

Compte-rendu du Table Top Day 2015

Le week-end des 11 et 12 avril dernier, nous avons participé au Table Top Day organisé par le Dernier Bar avant la Fin du Monde : en tant que simples joueurs pour le samedi, et en tant qu'animateurs pour le dimanche. Petit retour sur un week-end épique et sur les prototypes que nous avons pu tester.

1941558_776991739062603_580417964906485257_o 

Le samedi 11, LJSF était au repos, puisque le Dernier Bar avait convié des créateurs de jeu à venir faire des démos de prototypes. Otakman, Airelle, Phoenix et moi-même nous y sommes retrouvés pour rencontrer tous ces sympathiques créateurs de jeu et tester leurs créations. La salle était complètement blindée et il fallait parfois faire la queue pour pouvoir essayer un jeu. Un vrai succès pour le Dernier Bar ! C'est dommage que ça n'ai pas duré sur la journée entière, car il y avait du monde et beaucoup à faire.
Nous avons invité les créateurs à nous rejoindre lors de futures après-midi jeu : si vous n'avez pu faire le déplacement, vous aurez donc peut-être la possibilité de vous rattraper...

Le dimanche 12, les choses sérieuses ont commencé. Les animateurs de LJSF sont arrivés plus tôt pour prendre possession du deuxième sous-sol qui a été nôtre durant toute l'après-midi et le début de soirée ! Vous avez été plus d'une cinquantaine -plus, mais impossible de compter tout le monde après 16h, c'était l'affluence- à venir passer quelques heures ou toute l'après-midi avec nous, à jouer et à vous amuser. Un véritable marathon qui n'a été rendu possible que par l'organisation du Dernier Bar et à la présence de 5 mercenaires réactifs et engagés. Du coup, je sais que je vais me répéter, mais je les remercie tous (et vous aussi) pour avoir contribué à rendre cette journée parfaite.

Après-midi jeu - Table Top Day : les jeux apportés par l'asso

Tout ça, c'était nos jeux.

 

Après-midi jeu - Table Top Day (22)Nous avions apporté beaucoup plus de jeux que d'ordinaire, et certains ont eu un certain succès comme Dungeon (un Donjons et Dragons de plateau), Nosferatu (un "Loup-garous" avec des vampires), Gloom (le jeu où on doit rendre sa famille malheureuse), Flame Wars (où on incarne des modérateurs de forum), Hacking Party...

 

Pour vous donner une idée de l'ambiance de folie qui régnait, je vous laisse consulter la galerie photo dédiée aux deux jours de Table Top Day !

 

La bonne nouvelle, c'est que le samedi, nous avons d'une part rencontré des créateurs, et d'autre part testé des tas de protos. Les créateurs en question, du moins ceux que nous avons pu convaincre, reviendront probablement à l'occasion d'un après-midi jeu avec nous ! En attendant de pouvoir les tester en vrai, je vous laisse avec quelques retours rapides sur chacun des jeux que nous avons testés :

 

Photo par Airelle - Immoral Money plateauImmoral Money, un jeu simple et fun de gestion d'argent sale

Essayer Immoral Money, c'est plonger dans un monde où l'argent vaut mieux que les amis, la santé, les vies humaines, les États ou la réputation. Donc forcément, c'est cool, c'est propice aux coups en traître et à la méfiance générale. Très simple, il consiste à faire avancer son pion sur un plateau en collectionnant des cartes (humains, drogues, pharmaceutique, armes...) dont on devra se défausser pour obtenir de -beaucoup- plus gros salaires. Pour pimenter le tout, un nombre limité de jetons nous permet d'obtenir quelques faveurs : les joueurs vont donc devoir se les disputer et se mettre des bâtons dans les roues. Perfectible sur certains points, c'est quand même un prototype très abouti et j'ai hâte de voir ce qu'il donnera une fois édité !

 (Testé par Eith)

 

Choisi ton camp (de Bruno Faidutti), un jeu de carte où il faudra savoir qui est ton allié et surtout qui sont tes ennemis !

Le principe est simple. Il y a deux joueurs rouges et deux joueurs jaunes (chaque joueur reçoit un jeton caché qui détermine son camp). Le but pour ces deux équipes est de collectivement faire le plus gros score en s'échangeant des cartes susceptibles de rapporter des points... mais attention, il y a également des joueurs verts dont le but est de faire le plus petit score individuel pour gagner la partie. Diverses cartes à effets spéciaux peuvent changer le cours de la partie (et encore un jeu validé par LJSF à force de coups en traître !).

(Testé par Otakman)

 

Photo par Airelle - Spy WarsSpy war, un jeu de deck building sympa avec un créateur tout aussi sympa

Le joueur incarne un espion international. Sa mission : réussir des missions ! Il faudra donc améliorer son deck avec diverses cartes équipements achetées grâce à l'argent gagné - lors des missions notamment. Pour mettre un peu de tension, les espions ont AUSSI la possibilités de s'intercepter et de se faire des coups en traître...

(Testé par Otakman)

 

Le roi de la jungle (de Bruno Faidutti), un jeu qui met votre mémoire et votre réactivité à l'épreuve

C'est un jeu s'inspirant d'une histoire asiatique : l'éléphant fait peur au lion, qui fait peur au tigre, le tigre qui fait lui même peur à l'alligator, etc. Un peu comme un Pierre-Papier-Ciseaux. Le jeu est simple et vraiment adapté pour les plus jeunes (comme pour les plus vieux) avec un seul but : être celui qui aura l'animal qui n'a pas peur et est le plus gros pour devenir le roi de jungle.

(Testé par Otakman)

 

Deal le jeu - Photo par Airelle

Deal, un jeux de plateau stratégique crapuleux sur le trafic de drogue et les guerres de clans

Le joueur est un Boss mafieux, qui joue avec ou contre les autres joueurs pour avoir le contrôle sur le trafic de drogue en Amérique. C'est peut être le jeu auquel j'ai le moins accroché pour une raison simple : je suis nul en jeu de stratégie ! Sinon les amateurs de stratégie, de gestion, (de drogue) seront comblés par ce jeu où ton meilleur ami peut devenir ton pire ennemi et où une simple carte peu changer la donne. Garanti coups en traître !

(Testé par Otakman)

 

Les trois singes (de Bruno Faidutti), le jeu de mime où les mains sont inutiles

C'est un jeu qui reprend également un conte asiatique, les trois singes sages : rien vu, rien entendu, rien dit. C'est là que ça se corse : il faut faire deviner des émotions avec les mains soit sur les yeux, soit sur les oreilles, soit sur la bouche. La galère ! Un jeu drôle quoi qu'il arrive, c'est sûrement mon préféré parmi les 3 prototypes de Bruno Faidutti que j'ai essayé !

(Testé par Otakman)

 

7th Continent - le jeu - Photo par Airelle

7ème Continent, un "jeu dont vous êtes le héros"

Airelle avait beaucoup à dire sur le prototype de 7th Continent, un genre de jeu "dont vous êtes le héros" dont les parties peuvent se compter en dizaines d'heures (comme un jeu de rôle) au point que les créateurs ont inventé un système de sauvegarde ingénieux. On vous laisse découvrir sa critique de 7th Continent en détails et en images !

(Testé par Airelle)

 

King's Life (de Bruno Faidutti), qui est un ancien prototype autrefois publié sous un autre nom/thème ("Smiley Face")

Bruno Faidutti nous a expliqué qu'un éditeur semble intéressé pour republier le jeu sous le thème d'origine et qu'il l'a amené pour le dépoussiérer et voir ce qu'il peut en faire. Le thème du jeu : nous sommes des courtisans à la cour du roi, et le roi s'ennuie. Ferme. Nous allons donc devoir lui proposer une activité chaque jour de la semaine parmi banquet, tournoi, chasse et bal ; chaque jour représente un tour de jeu. A chaque tour, les préférences du roi changent, et une des activité se voit bonifiée, tandis qu'une autre est annulée. Le jour suivant, l'activité qui ennuyait le roi le plus deviendra sa favorite, et les trois autres seront redistribuées aléatoirement (et donc une des activités deviendra la nouvelle activité annulée). Les joueurs vont de voir placer devant eux des cartes portant des points pour faire gagner leur activité, et à son tour, un joueur peut décider d'abandonner pour soutenir un autre joueur en lui donnant une carte de son choix. L'intérêt du soutien vient que chaque jour, non seulement celui qui a convaincu le roi marque des points, un soutien éventuel va lui aussi marquer des points (moins en moyenne). Le jeu est rendu très chaotique par les cartes spéciales (le fou, le prêtre, la reine...) qui viennent modifier l'ordre des préférences du roi, voler une carte, bonifier un joueur, voire cas extrême, font sauter la journée (jour de pluie).
Globalement un jeu agréable, dont le thème prête à un peu de roleplay lorsque l'on joue les cartes : "Je pense que sa majesté a envie de faire un tournoi" "Non, je pense qu'il a vraiment envie de faire un bal" "Ton bal est pas mal, mais le mien sera plus spectaculaire" etc... Le défaut est le chaos extrême causé par les cartes spéciales, et cela donne vraiment le sentiment que la chance peut complètement contrer n'importe quelle tentative de stratégie. J'ai gagné de cette manière en ne marquant des points que les deux derniers jours (qui rapportent un peu plus) en usurpant la place du joueur qui avait convaincu et que j'avais soutenu, et le dernier jour avec une main heureuse et une carte qui m'a permis de changer les préférences du roi une fois toutes mes cartes posées.

(Testé par Airelle)

 

Bref, c'était une super expérience à reproduire l'année prochaine. En attendant, rappelez-vous que vous nous retrouverez tous les deuxièmes dimanches du mois au Dernier Bar, et en mai aux ELFIC !