Les j3ux sont faits

vendredi 12 août 2016

Desolation : horreur, surnaturel et démons en cavale

Il y a quelques temps, je vous ai parlé de Demon Road, premier tome d'une nouvelle trilogie écrite par l'irlandais Derek Landy. Destinée à un public de jeunes adultes avertis, cette nouvelle saga démarrait sur les chapeaux de roue. J'ai donc lu Desolation, sa suite, avec l'espoir que ce second tome serait tout simplement à la hauteur. Ce deuxième opus s'éloigne un peu de son aîné mais parvient encore une fois à nous faire vivre les montagnes russes et à nous surprendre avec une fin complètement inattendue. Mission accomplie ! 

desolation_alaska

Plus court, plus incisif, Desolation parvient à conserver un rythme soutenu malgré une apparence statique... Quand Demon Road partait dans tous les sens et se lisait comme on regarde une saison de Supernatural, avec un nouveau "monster of the week" chaque chapitre, Desolation se présente quant à lui comme un long épisode bourré de rebondissements. Plus question de voyages sur les routes à la rencontre de nouveaux monstres, cette fois, Amber et Milo se retrouvent coincés dans une petite ville à l'apparence tranquille, mais qui semble cacher de terribles secrets...

Si vous décidez de ne pas en lire plus, je ne saurais que vous répéter ce conseil : attaquez-vous à cette nouvelle trilogie, vous allez l'aimer. Le troisième tome s'annonce aussi fou et prenant que les deux premiers !

Attention, la suite de cette critique contiendra des spoilers majeurs sur l'histoire du tome 1, et quelques spoilers sur le tome 2.

26791238

Dans Demon Road, nous rencontrions Amber, jeune fille un peu ronde et mal dans sa peau, qui découvrait dans la même journée qu'elle était en fait à moitié démon et que ses parents voulaient la dévorer. Elle fuyait alors le long de la Demon Road, aux côtés de Milo, le Fantôme de la Route, un psychopathe amnésique inséparable de sa dangereuse voiture de course. Chaque nouvelle ville, chaque nouveau bar, chaque nouvel hôtel était alors un lieu de danger et de rencontres terrifiantes !

Dans Desolation, notre duo se pose enfin dans une petite ville réputée pour repousser le Shiny Demon, ennemi juré d'Amber, qui menace sa vie depuis la fin du premier tome. On se dit que la cavale est terminée, mais tout n'est pas aussi simple, n'est-ce pas ? Une population hostile, des disparitions inexpliquées, et nous voilà à suivre Amber et Milo, mais aussi de nouveaux protagonistes, à la recherche d'indices qui les mèneront au chaos final. J'ai dit chaos ? Oui, j'ai dit chaos ! Parce qu'il va falloir s'accrocher jusqu'à la dernière page.

Les nouveaux personnages apportent un peu de fraîcheur à cet épisode en huit-clos particulièrement oppressant. Un couple de vieux amis, anciens acteurs d'une série de genre oubliée, mais aussi un Scooby-Gang viendront aider nos deux héros solitaires. Landy s'attarde longuement sur ces personnages, qui prendront de l'ampleur au dur à et mesure de l'histoire, jusqu'à en devenir les véritables héros. Il glisse aussi une relation LGBT plutôt bien menée (à mes yeux du moins) sans en faire une montagne, de multiples dilemmes qui vont mener Amber à prendre des décisions discutables, et globalement, parvient à jouer avec nos nerfs et nos émotions. Je vous préviens, de nombreux passages consisteront à voir des gens s'entre-dévorer et se faire torture, et ça peut être un peu éprouvant... L'horreur n'est pas oubliée, même si elle prend des formes assez différentes des monstres du premier tome. Une touche de Clive Barker sur les bords ? Je prends !

Desolation n'est pas forcément aussi bon que son prédécesseur, et s'avère carrément maladroit par moments (notamment dans la gestion de ces nombreux personnages). Mais c'est une suite de bonne qualité qui vous fera attendre avec encore plus d'impatience le tome final de la série. C'est vraiment difficile d'attendre. Vraiment.

Demon Road et Desolation sont disponibles, en anglais uniquement, chez l'éditeur HarperCollins mais aussi en dématérialisé chez Kobo (en France).

 

Posté par Eith à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,