/me tousse. Tapote sur le micro.
Prend une inspiration et s'écrie à plein poumon :

MESDAMES ET MESSIEURS ! Aujourd'hui est un grand jour !
Aujourd'hui les rédacteurs prennent le pouvoir et...

(mouvements dans la salle)

Non c'est pas ça ?

/me sincèrement (?) surprise.

Zut.

(relis ses fiches)


Ah oui d'accord, heu donc...

Mesdames et messieurs ! Cette nouvelle rubrique, heu donc est... nouvelle...
ça on s'en doute hem...

/me se sent idiote

Regardez donc comme elle brille, toute propre !

/me arbore le sourire idiot d'usage.

se dit, déprimé, que l'humour de bizarman a déteint sur elle (a distance en plus, bigrement contagieux cte bête là).
Se dit que c'est pas le moment de divaguer et reprend ses fiches.

Hum donc cette rubrique a pour vocation la libre expression des rédacteurs... Brimés comme nous le savons tous, par notre tyranique rédactrice en chef Eithounne et son absolument terrifiant placard !

/me fronce les sourcils. Se dit que peut de gens vont suivre, et que la moitié vont la prendre au sérieux

Que donc, cette rubrique "journal de bord" est donc là pour qu'on s'exprime sur... ben ce qu'on veut... Si on a eut des coups de gueules, des coups de coeurs... Les trucs qui vont pas dans les autres rubriques quoi !

/me regarde vers Eith, un peu perplexe.
Hausse les épaules et jette ses fiches.

Enfin moi je vous dis, on teste et on verra bien !
Personnellement, j'ai pour but... de conquérir le monde...
heu non, c'est pas encore ça. 

...de vous présenter brièvement les films/livres etc que j'ai vu/lu ce mois ci...
sans faire un article pour chaque.
.. hum une ptite crise de fainéantite dans le fond, faudrait que je me fasse examiner.

Bref, place au spectacle !

Générique !

*** JOURNAL DE BORD ***

Avec

Lael

dans le rôle principal

(pourquoi se priver)

Et un mystérieux inconnu

dans le rôle... du mystérieux inconnu

 *** Avril 2009 ***

Plan large, une rue commerçante de Lyon. Le tram passe. Gros plan sur un bar modeste.
Zoom sur une jeune femme attablée, cachée dans un imper jaune criard, chapeau et lunette noire goudron.

Elle a le nez plongé dans son thé à la pomme. Elle épie du coin de l'oeil les passant, l'air aux aguets.

Travelling avant. Entrée du bar. Un homme avance, cherchant quelqu'un des yeux.

Il la repère facilement, et va s'assoir en face d'elle. La caméra le suit.

Plan de profil, les montrant tout deux attablés, se jaugeant du regard. Leurs regards pétillent, comme s'ils préparaient en douce une surprise.

Il jette un rapide coup d'oeil à la salle, moyennement remplie à cette heure tranquille du milieu d'après midi.

"vous avez vos infos ?" lui dit-il

Gros plan sur l'homme. Un léger sourire du coin des lèvres trahis son amusement.

"oui." répond t-elle, sortant une grande enveloppe marron de son imper.

Gros plan sur la femme. Elle aussi semble sur le point de s'exclafer, mais joue son rôle avec sérieux.

Plan enveloppe. Il cherche à la prendre mais la femme met fermement sa main sur la sienne pour le retenir.

"payez d'abord" réplique t-elle avec un dédain amusé.

Il fait mine de refuser... puis lui porte un baise-main.

"paiement accepté" dit elle sérieusement avant de céder au rire qui la tenaille depuis un moment.

L'homme sourit, ravis.

"J'ai le droit à mon enveloppe maintenant ?" minaude t-il comme un gamin a qui on tend un jouet.

"Je t'en prie"

Gros plan sur l'enveloppe que l'homme ouvre, découvrant des feuilles inscrites.

Fondu au noir.

*** Document top secret ***


note préliminaire : 

pour le premier rapport, je ne met pas que les films/livres etc d'avril, mais aussi ceux de mars.

En espérant que mes appréciations vous éclairerons.


***FILMS***


Burn after reading

18991611_w60_h_q80

27882987

Oubliez (plutôt deux fois qu'une)

en bref

2008

des frères Coen
avec George Clooney, Brad Pitt

Comédie dramatique

Un chassée-croisée de personnages sous le sceau du secret

les +

Heu j'en vois pas... J'ai beau chercher... les acteurs jouent bien ?!

les -

Pas de scenario ! Une comédie qui n'a rien de drôle, et une histoire sans queue ni tête...

la totale du pire, ou comment rater son film

***

 L'oeil du mal (Eagle Eye)

19027606_w60_h_q80

27882987

Oubliez

en bref

2008

de D.J. Caruso
avec Shia LaBeouf, Michelle Monaghan

Thriller

Un gars sans histoire et une jeune mère se retrouvent du jour au lendemain traqués par la CIA. Leur seule issue : obéir à la lettre aux ordres donnés au téléphone par un voix mystérieuse et tenter de découvrir qui se cache derrière.

les +

Quel gâchis, mais quel gâchis... Parce que l'idée de fond est pas mal ! C'est dommage.

Mentionnons aussi les effets spéciaux : décevant par rapport à la bande annonce, c'est quand même pas trop mal.

les -

Ben des dialogues chiants, des ficelles scenaristiques énormes et au final totalement invraisemblable. Je sais bien que big brother est fort, mais à ce point faut pas déconner... 

***

Immortel (ad vitam)

18372121_w60_h_q80

27883032

Une bizarrerie (reservée aux fans ?)

en bref

2004

de Enki Bilal
avec Linda Hardy, Thomas Kretschmann

Film d'Animation, SF

Adaptation de la bd du même nom

Bienvenu dans un monde où les dieux égyptiens se mêlent, pour un temps, aux vivants. Suivez l'histoire d'un rebelle, d'une mutante mystérieuse aux larmes bleues, et du dieu Horus à tête de faucon à la recherche... d'immortalité.

les +

L'esthétique de l'image, irréelle, bleutée, sensible, mélangeant virtuel et réel. Tout simplement grandiose, et dans le respect de la bd.

les -

C'est un univers assez spécial, entre le feu et la glace. Déroutant pour ceux qui ne sont pas sensible à la 'prose' enkibilienne, ce qui est mon cas (que ses fans me pardonnent) même si ça ne m'a pas empêché d'apprécier le film.

  Le gros bémol c'est que cela manque de rythme, l'histoire est franchement plate. Notamment parce que "l'ennemi" ne représente pas une menace réelle, Horus étant tout simplement sur-puissant (normal c'est un dieu), mais presque à l'excès. Cela coupe tout suspens à mon goût.

***

Slumdog millionnaire

19027228_w60_h_q80

27883116

Hors du commun

en bref

2009

de Danny Boyle
avec Dev Patel, Mia Drake

Drame, romance (où ça une comédie ???)

Un indien issus d'un bidonville est sur le point de gagner les 20 millions de roupis de la version indienne de "qui veut gagner des millions". Le présentateur ne peut pas imaginer qu'un pauvre puisse réussir là où les plus grand intello échouent et le soupçonne de tricherie. Or c'est dans les pires moments de sa vie que Jamal a sû puiser les réponses. Il raconte.

les +

La réalisation est impeccable, l'image est belle, le tout est bien mené, très bien joué, et c'est un bien beau voyage que l'on fait là. Pas dans le palais des milles et une nuit non, mais dans la vérité sordide de l'Inde d'aujourd'hui.

les -

Peut être est ce ce côté "docu-fiction" qui a quelque peu laissé perplexe ma sensibilité. C'est un film dur (surtout le début), et c'est tout simplement insupportable de se dire que des gens puissent vivre ça. Et en même temps on se demande, où se situe la réalité et la fiction...

En tout cas c'est déroutant et touchant mais bizarrement, presque pas assez. Est ce que j'ai volontairement pris du recul, de sorte que je n'ai pas été touché émotionnellement ? J'ai le sentiment qu'il manque cette touche qui fait pleurer. Mais est ce vraiment nécessaire quand on accumule autant de qualités ?

***

Prediction

19055025_w60_h_q80

27883116

Pour amateur de SF et/ou de 'films à éléments surnaturels qui font peur'

en bref

2009

de Alex Proyas
avec Nicolas Cage, Rose Byrne

Film catastrophe, thriller, SF

Il y a cinquante ans, pour inaugurer une école, les élèves ont enfermés dans une 'capsule temporelle' leur vision de l'avenir. Les enfants d'aujourd'hui la déterrent. Chacun récupèrent un dessin, sauf Caleb, enfant à moitié sourd. D'abord perplexe, puis horrifié, son père découvre que le message, composée d'une série de chiffres apparemment sans significations, en a bien un...

les +

L'image est superbe, on doit l'admettre, les effets spéciaux sont vraiment bluffant avec les moyens d'aujourd'hui. En coup de coeur, les deux scènes de catastrophes, avec le métro et l'avion, qui, non content d'être superbes visuellement, sont aussi émotionellement très intenses (pour pas dire quelque peu traumatisante). Elles ne tombent pas dans l'excès voyeurisme et c'est très agréable, on est vraiment au coeur d'une action tout à fait crédible.

Deuxième intérêt, et non des moindres, l'idée de base du scenar, qui paraît banale... mais qui se révèle plus intéressante qu'on ne l'imagine. En livres, c'est presque classique, mais en film... il me semble que c'est inédit.

(L'ennui c'est que ce bel hommage pour la grande SF pousse en même temps dans une ardeur religieuse qui fait crier certains à la 'propagande scientologique'. Pourtant la religion est aussi un pan important de la SF, ne serait ce que dans le fait de 'croire'... ne trouvez vous pas ? Plutot difficile à éviter ce me semble... même si moi aussi des excès du genre m'agace)

Cerise sur le gâteau, Nicolas Cage est encore une fois super (moi fan ? non ça se voit à peine XD)

les -

Trop long ! Non seulement il s'étire en longueur, mais la présence de la jeune mère (dont j'ai même pas retenu le nom) dans la deuxième partie du film le plombe carrément. Son rôle d'hystérique est vraiment usant.

Et comme tout film catastrophe, des clichés un peu pesant, même si globalement très bien maîtrisés.

***

Horton

18924318_w60_h_q80

27883032

Pour ceux qui ont conservés leur âme d'enfant

en bref

2008

de Jimmy Hayward, Steve Martino
Film d'animation

Un éléphant rêveur entend soudain le cri d'appel d'une poussière. Découvrant qu'elle renferme tout un monde, il décide de tout faire pour la mettre à l'abri du danger.

les +

L'image : non seulement elle est maîtrisé (l'intro ! Et le réalisme de l'eau le montre bien) mais il y a un vrai jeu dans les couleurs et les formes pour donner un univers vraiment onirique (les animaux et les plantes totalement "réinterprétés", les maisons à l'architecture délirante sur Zouville)

Un tout 'bon enfant', poétique et sensible, qui peut se regarder à tout âge.

les -

Beaucoup de blabla et peu d'actions.

***

Le jour où la terre s'arrêta

19008868_w60_h_q80

27883116

Pour amateurs de SF (la vraie, pas celle, sans scenar de fond, qui fait juste 'un E.T et boum' )

en bref

2008

de Scott Derrickson
avec Keanu Reeves, Jennifer Connelly

Film de science-fiction

Une boule lumineuse, un alien débarque... ami ou ennemi ?

les +

Tout simplement un joli film, bien réalisé, explorant sans excès et avec succès de la 'pure' SF, laissant de côté l'esbroufe habituelle de la SF pour le 'spectateur lambda'

(il rappelle en cela 'prédictions'. Des films de SF à hauteur du genre, enfin !).

les -

Ben je devient ptet difficile mais il manque un 'plus'. Trop parfait tue la parfaitude...

***

Le règne du feu

aff_w60_h

27883004

à voir du coin de l'oeil pour les dragons, et pour l'idée de base donnée dans les cinqs premières minutes

en bref

2002

de Rob Bowman
avec Christian Bale, Matthew McConaughey

Un enfant découvre un dragon destructeur. Pour l'Homme, c'est le début de la fin.

les +

Les dragons sont chouettes. La réalisation est correcte. L'idée de base était sympa, mais...

les -

...elle n'a pas été développée. Il n'y a pas de scenar et c'est du gachis.

De plus, les lourdaud matchos qu'on se coltine comme héros (eurk) finissent par être franchement pénibles dans leur 'guerres des chefs'. Qu'ils aillent calmer leurs hormones ailleurs par pitié "-_-

Au final, c'est à peine regardable... dommage


***LIVRES***


"les petites soeurs d'Elurie"

de Stephen King

HORREUR / SF (?)

27882987

(première nouvelle du recueil "Légendes" Fantasy)

La nouvelle se passe dans le cadre de son cycle de la Tour Sombre.

Où comment un pistolero trouve un village désert, et la cause du massacre


Bon franchement, c'est pas à mon goût. Le style est vieillot, l'ambiance est glauque. Et le tout est lent, comme écrasé par le soleil. Mais je reconnais qu'il crée bien son univers. C'est le premier texte que je lis de King, et ça ne me donne pas envie d'en lire d'autre... même si je trouve superbe l'adaptation de la Ligne Verte.


l'anneau monde

Larry Niven

SPACE OP' / HARD SF

27883032

Une équipe composé d'un vieux terrien baroudeur (200 ans au compteur !), un marionnettiste (race extraterrestre fort mystérieuse), une pin-up, et un Kzin (E.T. felin au comportement animal) s'engagent dans une expédition pour découvrir les mystères de l'incroyable anneau-monde. 


Un classique, tout simplement pour avoir inventé une telle structure spatiale géante. Une histoire malheureusement trop plate, digne d'un road movie de série B... Malgré tout, cela se lit plutôt bien, et même si la psychologie des persos est plutôt plate elle aussi, on a le droit à quelques intrigues inter-espèces, quelques réflexions sur les civilisations, et assez de technologie pour relever le goût. Bref, un classique pas indispensable, mais sympa à connaître, plus adapté aux novices.


Un monde impossible

G. Morris

SPACE OP' / ANTICIPATION

27883032

A la recherche d'un vaisseau spatial dont on a plus de nouvelle, l'équipe de secours se retrouve 'capté' par une lune. Ils découvrent un monde qui leur réserve bien des surprises...


C'est ce que j'apelle de la sf 'populaire'. Si on y connait pas grand chose en SF, c'est très bien. Pour ceux qui s'estiment un peu plus calés sur le genre, ça n'a pas grand interêt, si ce n'est une lecture de vacance, non prise de tête. Parce que le grand avantage de ce livre, c'est de se lire tout seul. Reste la fin, qui a mon goût est angoissante. Elle enferme, et même si c'est une belle fin, ça laisse un arrière goût désagréable.


les maîtres des dragons

Jack Vance

FANTASY

27882987

Sur Aerlith, dans une société féodale où la fierté locale est la manipulation génétique de 'dragons', deux seigneurs s'affrontent. Mais voilà que des extraterestres envahisseurs viennent compliquer la donne. La race des hommes est t'elle condamnée ?


C'est franchement mauvais. Les 'dragons' sont plus des monstres difformes dont on ne nous donne aucune description claire ! Et cela se résume à des batailles, des armées en marche, la vanité des uns et des autres, des ermites mystérieux... On se croirait dans un mauvais jeu de rôle.


Le souffle du temps

Robert Holdstock

SF (SPACE OP' ?)

27883116

Sur VanderZande, les pionniers doivent faire face à un phénomemène superbe mais dangeureux : lorsque 'le vent du temps' souffle, il déplace dans le temps tout ce qui se trouve sur son passage. Mais Léna et son équipe vont découvrir que le mystère ne s'arrête pas là.


Ce que j'ai adoré, c'est l'originalité de l'histoire, ainsi que l'immersion dans cet autre monde. On a vraiment l'impression de vivre avec eux. Reste que la psychologie des persos reste assez spéciale, et l'ambiance assez morose. Mais c'est à connaître.

***

SERIES TV

RAS ce mois ci, si ce n'est quelques Malcolm, toujours aussi déjanté, et la série d'M6 avec les jeunes flics plutôt sympa

***

JEUX

Un peu de Splinter cell sur ps2 (je reviendrais là dessus dans un article complet),

et une bonne louche d'Heroes 3 sur PC, qui ne se démode pas, mêlant gestion, baston et stratégie. Vous savez, le genre de jeu où on passe des heures dessus en pensant que ça ne fait que cinqs minutes...

***

SORTIES

(pour plus d'info, voir ici)

quai du polar

27883116

foire de lyon

27883004

***

Fondu au noir.

THE END