L’été arrive et rien de mieux que de le passer au frais, enfermé à regarder des séries ! Voici une petite sélection des nouveautés qui viennent tout juste de se finir ou de commencer et qui pourront occuper vos soirées estivales !

Au programme : Graceland, Hannibal, The Goodwin Games et Da Vinci’s Demons !

 

graceDernier procédural en date de la série USA, qui nous a apporté entre autres Suits et Burn Notice, Graceland a tout du bon élève qui souhaite rentrer dans la norme. Mike, tout juste diplômé premier de sa classe de Quantico, la célèbre école du FBI, demande à être assigné à Washington pour monter les échelons rapidement. Malheureusement pour lui, au lieu d’être sur la côte est, il se retrouve sur la côte ouest, à Los Angeles. Il intègre une équipe d’agents des différents services fédéraux américains allant du FBI aux douanes qui vivent tous ensemble dans une somptueuse villa en bord de mer.

Ils y sont sous couverture afin d’y mener des enquêtes sur les trafics de drogues, animaux ou contrefaçons qui pullulent dans le coin. La série va donc suivre à chaque épisode une enquête tout en développant les personnages en expliquant leurs origines et pourquoi ils sont ici. La beauté du cadre où ils vivent promet de cacher derrières ses plages de rêves quelques sombres secrets…

En résumé : une série qui porte bien le cachet de la chaîne USA. On y retrouve en effet une certaine fraîcheur dans les personnages et dans le déroulement des épisodes. Néanmoins ce genre de série a déjà été fait et refait, et Graceland devra donc apporter son grain de sel pour se détacher du lot.

hannibalOn passe maintenant à l’autre procédural, situé quant à lui sur la côte est des États-Unis : Hannibal. Comme son nom l’indique, la série est un préquel du film, avec toutefois des acteurs différents. On assiste aux origines du mal mais à la surprise générale, ce n’est pas Hannibal qui est le personnage principal mais Will Graham, un agent du FBI spécialisé dans les tueurs en séries. Doté d’une grande intelligence, il arrive à revivre les scènes du crime mentalement, ce qui va lui poser quelques problèmes, principalement mentaux.

Pour vérifier qu’il n’est pas en train de perdre la tête, Will va aller voir un psy : Hannibal Lecter. On assiste ainsi à la rencontre des deux personnages qui au fil des séances vont devenir amis. Mais ce que l’un souhaite tirer de cette amitié naissante n’est pas forcément ce que l’autre veut, sachant que Will est à la poursuite du « Chesapeake Reaper » qui n’est autre qu’Hannibal… En ajoutant à cela d’autres tueurs en séries presque aussi fous qu’Hannibal, on se demande bien comment Will ne va pas perdre la tête.

En résumé : Enfin une bonne série pour NBC. On y trouve un Mads Mikkelsen absolument génial dans le rôle d’Hannibal. De plus les décors et la mise en scène sont parfaits et amènent bien l’ambiance sombre de la série. Avec en plus des scènes qui sont parfois d’une grande intensité à en couper le souffle, c’est la série « tueurs en séries » de l’année !

goodwinNiveau comédie maintenant, la petite dernière des créateurs de How I Met Your Mother vaut-elle le détour ? Retardée à de nombreuses reprises, The Goodwin Games a enfin fait ses débuts il y a quelques semaines. On y retrouve certaines têtes déjà vu dans d’autres séries, notamment Becki Newton aperçue dans… How I Met Your Mother ! Ou bien encore Scott Foley de Grey’s Anatomy. Ces deux acteurs jouent Coney et Henry, frère et sœur, qui ont un autre frère, Jimmy. Leur père -qu’ils n’ont pas vu depuis des années- vient de mourir et son testament est un peu spécial…

Devenu fortuné avec 23 millions de dollars en banque, le père Goodwin a décidé de ne donner son héritage qu’à un seul de ses héritiers. Pour cela, il ne va pas désigner son préféré, car il n’en a pas, mais va plutôt donner l’héritage à celui qui connaît le mieux sa famille. C’est donc autour d’un Trivial Pursuit édition spéciale Goodwin que l’heureux héritier va être désigné. Au programme : des questions sur l'époque où ils vivaient encore tous sous le même toit. Mais quand on sait que les trois héritiers sont incapables de terminer une partie de Trivial sans de battre ou se disputer, gagner le jeu va être une véritable épreuve.

En résumé : une série un peu en dessous de ce qu’on pouvait attendre d’elle, au vu de ses créateurs. Le peu de confiance que la chaîne a mis dans la série en est peut-être la cause et la qualité des épisodes n’en est que moins bonne. C’est dommage car la série avait du potentiel.

vinciSuite à l’arrêt de sa série phare Spartacus, la chaîne Starz vient d’essayer de trouver sa remplaçante. Après le péplum et le sable de l’arène, direction l’Italie et la Renaissance dans la ville de Florence avec Da Vinci’s Demons. Alors que l’on est habitué au portrait du vieil homme de génie, on va suivre ici la jeunesse et les déboires de l’inventeur. Sa renommé grimpant en flèche, Leonard va être courtisé de toutes parts pour ses services. Les deux grands favoris ne sont autres que la république de Milan et la papauté à Rome.

Pendant qu’il effectue son choix, on voit Léonard courir aux quatre coins de la ville, toujours à la recherche de nouveautés et de curiosités qui lui apporteront des idées pour ses futures inventions. Mais même s’il est un génie, il  est encore jeune et ne passe pas tout son temps dans son atelier du château d’Amboise et aime bien courir les filles et les bars. Une facette de l’artiste que l’on ne sait vraie ou fausse mais qui permet d’aborder le personnage d’un point de vue différent.

En résumé : Avec une esthétique très 21ème siècle la série tape un peu à l’œil dès le début. Léonard passe son temps à courir et on a parfois du mal à suivre. Néanmoins la série reste un bon divertissement, de quoi se vider la tête pendant l’été.

 

C’est tout pour ce numéro ! Le geekomadaire revient début juillet avec de bonnes découvertes sériesques !

En attendant, ne bronzez pas trop et geekez bien !