Les nouveautés de 2012 continuent à débarquer, et c'est tant mieux! Au programme cette semaine! Alcatraz, Modern Family, Luck et White Collar!

alcaVoici encore une série produite par J.J Abrams, producteur de la fameuse série Lost. Et c’est justement ce que se demande le téléspectateur. Est-ce-que Alcatraz va devenir la nouvelle Lost ? Malheureusement, il semble que la réponse donnée par le premier épisode de deux heures diffusé la semaine dernière soit non. Malgré la présence de Jorge Garcia, qui jouait Hugo « Hurley » Reyes, le gagnant du loto légèrement obèse, dans Lost, la série n’a pas tenu ses promesses.

En effet, il semblerait que les prochains épisodes ne suivront pas une trame scénaristique principale mais seront plutôt de type policier et, même si ils répondront en partie aux « Pourquoi, qui, comment ? » que l’on se pose, ne seront donc qu’une série sans fin d’arrestations de criminels. Ce n’est pas peu dire que la télé américaine nous produit déjà assez de ce genre de séries… Alcatraz n’a donc pas tenu ses promesses, et c’est bien dommage.

En résumé : La série est bien partie pour devenir la première déception de 2012. A moins d’un changement radical dans le déroulement des épisodes, c’est inévitable.

modernLa série récompensée de nombreuses fois et appréciée des critiques Modern Family vient de reprendre la diffusion de sa saison 3. Après des saisons 1 et 2 très comiques, mais également très critiques de la société dans laquelle on vit à travers une famille américaine qui à chaque fois nous fait rire alors qu’elle subit juste le quotidien et la routine des choses, la série est toujours très bonne mais on a une impression dérangeante qu’elle aura bientôt fait le tour de tout ce qu’elle voulait dire.

Certes, la série est toujours aussi drôle, mais certains éléments récurrents commencent à agacer. Par exemple, au bout de trois saisons, je pense que l’on a compris que la femme de Jay, Gloria, était colombienne et avait un accent très prononcé, qu’elle parlait fort… Le comique de répétition a bien marché jusqu’ici, mais il est à deux doigts d’exaspérer certains fans. Heureusement, les aventures de Phil sont toujours aussi originales et c’est ce côté qui , pour cette saison 3, porte la série vers le haut.

E, résumé: Si vous ne connaissez pas, dépêchez vous de regarder, Modern Family se dévore comme de rien. Que l'on soit seul ou en famille, une bonne tranche de rire est prévue lors de chaque épisode.

luckC’est encore une nouvelle production HBO que tout le monde attendait. Produite et scénarisée par David Milch, le créateur de Deadwood, Luck nous fait entrer dans le monde des courses hippiques. Avec au casting Dustin Hoffman plus qu’excellent, des chevaux comme personne ne les a jamais filmés, la premier épisode, diffusé courant décembre en avant-première alors que la série débute le 29 janvier, Luck est bien partie pour devenir la série phare de ce début d’année.

Mais ce n’est pas seulement grâce à sa qualité graphique et ses acteurs que la série a bien réussi son lancement. C’est grâce à la plume de David Milch qui a réalisé un scénario surprenant et très bien écrit. On plonge dans le monde des courses, on assiste à une lutte entre les éleveurs qui prennent le temps d’élever leurs champions et ceux qui, à coup de liasses de billets, souhaite les acheter. La mafia est très présente, et on en vient à se demander si un homme honnête peut survivre dans ce monde.

En résumé : Une excellente réussite, qui donnera sans doute une première saison hors norme. Attention à ceux qui souhaitent voir la série en VO : le jargon hippique, même sous-titré en français, est parfois compliqué ! Allez donc faire un tour sur l’hippodrome le plus proche de chez vous pour le comprendre.

whiteC’est aussi une reprise de mi-saison pour White Collar (ou le très incorrect FBI : Duo très spécial en français). Neal était proche de retrouver sa liberté en s’enfuyant avec le trésor nazi quand la femme de Peter, Elizabeth, a été enlevée par un malfrat qui souhaite récupérer le trésor de Neal. Le gentleman cambrioleur, se voit donc obligé d’avouer à Peter qu’il a récupéré les chefs d’œuvre d’arts volés dans les musées russes lors de la second guerre mondiale. Mais voilà, Mozzie  a mal pris la décision de Neal et a décidé de prendre la poudre d’escampette avec  la collection d’arts…

C’est donc une course contre la montre qui s’engage pour sauver la vie d’Elizabeth. Et c’est là que l’on voit à quel point la relation Peter-Neal, pilier de la série, a formidablement évoluée. Les personnages ne sont plus dans une lutte constante pour savoir lequel est le plus malin des deux mais sont devenus de véritables amis qui ont confiance en l’un et l’autre. Ce n’est pas une évolution que l’on voit souvent dans une série, et c’est agréable à voir.

En résumé : Neal est toujours L’Arsène Lupin des temps modernes qui donne à White Collar une fraîcheur que l’on apprécie grandement. Une fin de saison à ne pas manquer.

C'est tout pour ce numéro! Au programme la semaine prochaine: Touch, Spartacus et The Finder!

Et vous, avez-vous geeké cette semaine?