Puisque l’actualité cinématographique actuelle tourne autour de Resident Evil : Afterlife, je m’offusque et vous rédige cette bafouille qui prend la défense de vrais films de zombies.

Mon honnêteté proverbiale m’oblige à vous avouer que je n’ai pourtant pas vu la plupart des classiques du genre, et que je n’ai jamais visionné un seul Romero (oui, je sais, c’est mal, la honte m’envahit et je cours faire pénitence). Mes références ne sont donc pas exhaustives, mais je me permets de penser que vous pourrez passer un bon moment avec ces films, avec de vrais zombies très laids qui ont des bouts de chair coincés entre les dents.
Enjoy !


Le plus British : Shaun of the Dead

Zombies_Shaun_of_the_Dead

Décidément, les anglais ne sont pas des gens normaux. Au lieu de s'enfuir en courant lorsque les morts-vivants décident d'attaquer, ils font joujou avec eux avant de décider d'aller au pub. Comme le disait le pitch lors de la diffusion en France : une comédie romantique, mais avec des zombies.

L’histoire (en gros) :
Shaun est un loser : son meilleur ami et colocataire est un gros lourd et il n’a jamais emmené sa petite amie ailleurs que dans son pub favori. La dulcinée décide donc de le quitter. Sur ce, invasion de zombies ! Sauver la vie de son ex est-il le meilleur moyen de la reconquérir ?

Pourquoi il faut le voir :
Pour connaître l’attitude à avoir en cas d’invasion de zombies d’après les britanniques : se réunir avec vos proches, trouver un endroit sûr et boire un thé en attendant que ça passe. Pour sa fin inattendue et à mourir de rire.

 

Zombies_Plan_te_Terreur1Le plus crade : Planète Terreur

Bienvenue dans le monde merveilleux de Robert Rodriguez, où les hôpitaux sont glauques à souhaits, où on ampute à tour de bras et où avant de devenir un affreux zombie, on se couvre d’horribles pustules qui éclatent et répandent leur jus jusque sur la caméra… Oui, c’est immonde, et c’est fait exprès.

L’histoire (en gros) :
Cherry Darling est une gogo danseuse dépressive. Après avoir démissionné, elle retrouve un ex-petit ami, Wray, qui n’est autre que le mystérieux El Rey. La jolie doctoresse Dakota Block tente de faire Zombies_Plan_te_Terreur2assassiner son mari pour s’enfuir avec leur fils Tony. J.T. Hague cherche la sauce parfaite pour son barbecue. Le lieutenant Muldoon planifie l’infection de toute la région par un gaz toxique pour pousser les autorités à créer un vaccin. Ainsi, il pourrait guérir ses hommes, empoisonnés par ce fameux virus.
Et, finalement, tout le monde s’entretue. Je sais, ce n’est pas très clair : c’est du Rodriguez.

Pourquoi il faut le voir :
Parce que Rose McGowan avec un M16 à la place de la jambe gauche, c’est carrément culte ! Parce que c’est drôle même si on n’y comprend pas grand-chose. Parce que c’est des rares films d’horreur où (attention, spoiler !) un enfant meurt.

 

Zombies_ZombielandLe plus geek : Zombieland

Quelles sont les personnes les plus aptes à survivre en cas d'invasion de zombies ? Les gros costauds, certes, mais pas seulement. Ruben Fleischer l'a bien compris, c'est pourquoi il a imaginé ce qu'un vrai geek pourrait déduire d'un visionnage intensif de films d'horreur. Alors armez les fusils et n'oubliez pas votre ceinture de sécurité !

L’histoire (en gros) :
Colombus est un jeune geek qui a survécu à une invasion de zombies. Sur le chemin de sa ville natale dans l’Ohio, il croise Talahassee, spécialiste du dégommage de zombie, ainsi que Wichita et Little Rock, deux soeurs spécialistes de l'arnaque.

Pourquoi il faut le voir :
Pour cette fameuse liste de règles de survie, très pertinente et à mourir de rire. Pour le générique ultra-gore et sa super musique. Pour revoir la petite Abigail Breslin, que l’on n’a pas vue beaucoup depuis Little Miss Sunshine. Pour se rappeler que Jesse Eisenberg avait déjà eu un vrai rôle avant de jouer Mark Zuckerberg.

 

Vous remarquerez un point commun dans ces trois films : les zombies n’y sont pas des morts-vivants issus d'un quelconque rituel vaudou, mais des malades infectés par une infection mystérieuse. Un procédé qui s’éloigne des films de zombies originaux mais qui est de nos jours quasi-systématique (voir [Rec], 28 jours plus tard…). L’avantage de ce changement ? Il permet de donner plus de capacités aux zombies. Eh oui, maintenant ces vilains pas beaux ne se contentent pas de déambuler lentement en poussant des gémissements gutturaux : ils vous courent après, les enfoirés !
Alors préparez le M16, il ne s’agirait pas de se faire mordre !

Sur ce, bonne nuit à tous…