Sam Fisher est sans conteste l'un des agent secret videoludique les plus connus (avec Snake de Metal Gear cela va de soit), et pas pour rien. Avec son humour grinçant, ses nombreux gadgets, et sa discrétion légendaire dans ses opérations anti-terroristes, il a tout pour plaire.

Petite rétrospective à l'occasion de la sortie ce mois ci du dernier titre, "Conviction".

Splinter_Cell_LogoDès le premier opus, en 2003, les bases étaient là :  de superbes décors, des jeux d'ombres et de lumières indispensables et grandiose, un attirail digne de James Bond, une maniabilité aisée, une musique immersive et un scénario travaillé.

Ubisoft a bien vu le filon, et c'est un Splinter Cell par an que l'on trouve sur nos consoles ! Et attention, -presque- toutes nos consoles !  Le PC bien sûr qui n'est pas en reste, mais aussi Playstation 2, game cube, game boy advance, X box, nintendo DS, x box 360, et même playstation 3 et Wii ! (je passe volontairement la version PSP qui paraît il est injouable)

Bourrins, passez votre chemin. S'il y a bien une particularité à SC, c'est que même en ayant l'attirail nécessaire pour du bourrinage, il faut privilégier la tactique et agir dans l'ombre pour réussir. Même si on peut se permettre de temps en temps quelques assauts bien sentis XD

A ce jour, la série comprend donc :

Splinter Cell (2003)

Splinter Cell : Pandorra Tomorrow (2004)

Splinter Cell : Chaos Theory (2005)

Splinter Cell : Double Agent (2006)

Splinter Cell : Essential (2007. Uniquement sur PSP.)

Splinter Cell : Conviction (avril 2010)

(Et Ubisoft prévoit de continuer la série !

Sam Fisher n'est pas prêt de nous quitter)

J'ai testé le premier SC sur PC il y a pas mal d'années, mais j'en ai gardé un bon souvenir, si ce n'est qu'il n'est pas très aisé de jouer avec un clavier !

Puis j'ai craqué sur Double Agent sur PS2, en un mot : superbe. Enfin je me suis offert Chaos Theory, toujours sur PS2, là aussi c'est le pied. Bref, je vous raconte ma vie là, tout ça pour dire que je vais vous présenter la série en général puis les tests de Double Agent et Chaos Theory.

Sam Fisher vous dites ?

Ancien commando des marines, c'est un vétéran de la guerre d'infiltration qui approche de la cinquantaine. Par certains côtés, notamment son humour cynique, il fait penser à John McClane de la saga des Die Hard (joué par Bruce Wilis).

On l'incarne en tant qu'agent d'élite d'Echelon 3, une unité secrète de la NSA.

Du moins dans les premiers opus... "double agent" le secoue sérieusement, et "conviction" le change en traitre et en fugitif !

ATTENTION SPOILER

(surlignez avec votre souris si vous voulez lire, je ne donne ici que les spoilers présent au début de chaque titre)

spoiler "double agent" : Double Agent" le met à rude épreuve, car sa fille Sarah est tuée par un chauffard, et décidant qu'il n'a plus rien à perdre, Sam accepte d'infiltrer un groupe terroriste, en jouant donc double jeu. L'histoire peut varier suivant les choix de conscience que vous lui faîte faire...

spoiler "conviction" : Et dans le prochain opus "Conviction" il est considéré comme un traitre et pourchassé, accusé du meurtre de son patron et ami Irving Lambert.


FIN DES SPOILERS


La trousse à outils du bon espion

spc3p2041Au début de chaque mission vous avez le choix entre trois modes dont dépend votre équipement : Redding, Infiltration ou Assaut. Cela détermine le nombre de munitions de chaque type d'armes que vous emportez. Cela permet de choisir ses outils au plus juste de la façon dont on joue. Même si la différence n'est pas énorme au final, entre chaque possibilité, c'est quand même une bonne idée à signaler.

Quelques gadgets que vous aurez à utiliser :scdap2137

-Les lunettes ont plusieurs visions spéciales, mais la seule vraiment utile, c'est la vision nocturne... qui donne au personnage cette allure si caractéristique avec ses trois lumières vertes.  Exemple de vision nocturne :


-l'OCP (image ci contre): c'est un module, monté sur un 5mm classique, qui permet d'envoyer une Onde scdap2164Electro Magnétique... Résultat vous pouvez griller temporairement pas mal de lampes et autres ordinateurs, bref toutes sources de lumières qui peuvent contrarier votre avancée. Mieux... Cela désactive les caméra ! Il faut bien viser -il y a un temps de chargement entre chaque tir- et ne pas attendre que les objets grillés se remettent en marche, mais autant dire que c'est un gadget indispensable !

-la caméra-glue : s'il n'y a que quelques endroits où vous vous donnerez la peine de l'utiliser, elle est quand même bien sympathique : elle vous permet d'avoir un autre angle de vue, pour voir un angle mort par ex. C'est une mini caméra que l'on peut envoyer avec le fusil d'assaut modulable, et elle peut aussi émettre un son et un gaz incapacitant.

Sans oublier des grenades à gaz ou lumineuses, quelques électrocuteurs... Ou votre EEV qui vous permet de pirater un ordinateur a distance !

Sam Fisher a plus d'un tour dans son sac !

scdap2153Les gadgets c'est bien beau mais ça ne fait pas tout. Ce qui a fait le succès de ce titre, c'est une palette relativement élevée de mouvements et d'interactions. Vous allez devoir crocheter des serrures dans un délai impartis (cf l'image), descendre des murs en rappel, vous suspendre à des câbles et autre tuyaux pour atteindre certaines parties des bâtiments, ou tomber sur vos ennemis par surprise.

Vous pourrez choisir d'assommer ou de tuer vos adversaires (même si les morts sont un malus dans la notation générale de chaque mission, et l'objectif peut être de zero mort pour accomplir votre mission). De tirer tout en vous servant d'un garde comme bouclier en le tenant contre vous...

De saisir des gardes par derrière pour les interroger, et les forcer à ouvrir des portes...

spc3p2010

Et globalement vous avez intérêt à vous servir de l'environnement pour vous cacher (dans l'ombre, derrière ou tout en haut des étagères, dans le bruit d'une radio...), ainsi que pour faire diversion (récupérer des canettes et les lancer... j'ai jamais accroché avec cette méthode, perso je préfère siffler !).

Du changement pour les derniers opus :

Il est important de dire que "double agent" fait le pari osé de renouveler la franchise. Certes, on reste avec les même bonnes vieilles ficelles (les même armes et autres gadgets) mais on y rajoute un élément de choix pour le joueur : a lui de décider, puisque Sam est ici agent double, s'il penche plutôt du côté ennemi ou pas, avec une "jauge de confiance" qui penche d'un côté où d'un autre suivant quels objectifs secondaires on remplis. Si le concept n'est pas poussé à bout, ça rajoute tout de même du piment. 

Surtout qu'au niveau histoire, il y a un vrai revirement dans la vie de notre agent, au point que dans "conviction"... il est un fugitif traqué et non un espion ! L'occasion encore une fois de renouveler le gameplay, puisqu'on nous promet une plus grande interactivité avec l'environnement.

les tests de chaos theory et double agent

Bref, vous l'aurez compris, la saga Splinter cell m'a complétement séduite,

et je vous la conseille chaudement !

"minute culturelle" : si la saga porte dans le titre le nom de "tom Clancy", c'est qu'il s'agit d'un écrivain américain ayant participé à la rédaction des scénarios. Il s'est spécialisé dans tout ce qui est milieux des renseignements américains, et pas mal de films cultes sont inspirés de ses livres (A la poursuite d'Octobre Rouge, La somme de toutes les peurs etc)