Le scénariste  et dessinateur Terry Moore, auteur de l'original Strangers in Paradise, s'est attelé à une nouvelle série couv_echoindépendante, Echo.

Au départ, en voyant la couverture du tome 1 en magasin, j'ai immédiatement pensé à Dollhouse. Même héroïne aux cheveux bruns, et le nom "Echo". En fait, aucun rapport. Echo est une série de science-fiction et de super-héros très ancrée dans son genre.

L'héroïne, Julie Martin, est en plein divorce, couverte de dette et s'occupe seule de sa soeur, internée dans un hôpital psychiatrique. Et la situation, déjà pas brillante, n'est pas prête de s'arranger. Alors qu'un projet aérospatial du gouvernement explose en plein vol dans le désert californien -où elle se trouve, la jeune femme reçoit un épais métal liquide sur elle. De retour chez elle, elle découvre que celui-ci s'est constitué en un plastron solide, impossible à retirer, et aux dangereux pouvoirs...

Echo_plancheRésumer Echo, dont le scénario se compose de plusieurs intrigues entremêlées, est difficile. D'autant plus que l'histoire réserve quelques belles surprises dans ce tout premier tome, et il n'est pas question que je vous les révèle ! Chaque page nous séduit : le personnage principal s'avère maladroit et attachant, ses comparses sympathiques et réalistes.

Sans renouveler totalement les comic-books de science-fiction, Echo offre sa fraicheur et ses graphismes sexy à un style qui depuis quelques temps tourne un peu en rond. A tenter, pour le plaisir de découvrir quelque chose de profondément original, ou à offrir, pour surprendre.


Le tome 1 est disponible dans toutes les librairies dignes de ce nom, publié chez Delcourt et vous coûtera la modique somme de 13 € !