Vous est il arrivé d'être passionné par un jeu au point de ne pas faire attention à votre ventre qui crie famine, de perdre la notion du temps au point de constater soudainement que le soleil se lève tandis que, la bave aux lèvres, vous dégommez des troll à coups d'épées ?

Nan ne vous mentez pas, cela arrive à tout le monde au moins une fois dans sa vie -à moins de haïr les jeux vidéos et d'avoir trente-six milles patchs anti-jeux sur le corps.

Sentir cette adrénaline qui nous scotche à l'écran, cette attraction irréversible dont on a du mal à se dépêtrer.... Et oui, le jeu entraine une addiction, parfois une vrai dépendance.

d131533aUn phénomène mondial au centre des débats du moments (faut dire que dans des cas extrêmes certains joueurs ont finit interné à l'asile, et d'autres sont morts pour ne pas s'être nourrit... On peut comprendre que ça inquiète lol )

Tout le problème vient que le danger d'une addiction extrème reste limité à une faible minorité de joueurs, et cela pousse les médias à diaboliser le phénomène en général.
Tentons donc de remettre les choses aux points, avec un point de vue de Gamer cette fois ci !

Je vais donc aborder ce thème en deux partie :

- Sur le phénomène en lui même : Quels symptômes ? Etes vous atteints, et à quel point ? Comment éviter que cela s'aggrave ?

- Sur ce qu'il implique : Peut on le considérer comme une "drogue douce" ? Dois t'on en avoir peur (pour reprendre le thème d'un débat de "l'arène de France"... si si je vous jure ils l'ont fait lol) ?


PREMIERE PARTIE : être games 'addict


symptômes


-insomnie
-manque d'appétit
-perte de repères
-isolement
-tremblement
- sensation de "manque"

Eh oui ce sont les mêmes symptômes que tout type de drogue...


diagnostic

A quel stade en êtes vous ?

Ces 5 questions devraient vous permettre d'y voir plus clair.
Bien sûr, répondez y honnêtement pour ne pas fausser le résultat !

Comptez 1 point par "cas 1" répondu, 2 point pour "cas 2", et 3 points pour "cas 3".
Si vous hésitez entre deux réponses comptez la moyenne des deux ;)


Vous êtes en train de jouer, soudain...

...un proche vous demande de venir l'aider :

cas 1 : vous mettez en pause votre jeu tout de suite
cas 2 : vous râlez mais mettez en pause au bout de quelques minutes pour aller l'aider
cas 3 : vous ne l'entendez pas vous appeler, il faudra qu'il vienne -péniblement- vous décrocher de votre manette

...coupure d'électricité !

cas 1 : perplexe, vous vous demandez ce qu'il se passe et allez allumer une bougie
cas 2 : vous pestez contre l'orage et rallumez de suite votre console en priant pour qu'elle n'ai pas été endommagée
cas 3 : en colère vous vous mettez à crier "naaaaaaaaannnn !!! pas maintenant que je venais enfin de tuer le big boss !!! c'est po juste !"

... votre ventre grogne :

cas 1 : vous mettez en pause ou éteignez pour aller manger
cas 2 : vous allez chercher un grignotage, puis vous jouez et mangez en même temps
cas 3 : vous n'y faites pas attention ou vous vous dites "plus tard",  et vous vous forcez à aller manger lorsque vous vous mettez à trembler (vous savez vertige et tout, légère hypoglycémie si vous préférez)

Tout à fait honnêtement, côté sommeil :

cas 1 : ils vous arrive de vous coucher après minuit mais vous dormez plutôt bien
cas 2 : quelques problèmes d'insomnie de temps en temps, il vous arrive de vous coucher très tard
cas 3 : vous dormez plus la journée que la nuit, ayant tendance à vous coucher de bon matin...

Vous jouez :

cas 1 : de temps en temps, une à deux fois par semaine. Vous pouvez très bien vous en passer.
cas 2 : une fois tout les deux jours à peu près. ça vous arrive d'avoir très envie de jouer.
cas 3 : au minimum deux heure tout les jours, c'est obligatoire pour votre équilibre mental !


Résultats :

seringueentre 1 et 5 points :

Vous gérez très bien votre attrait pour les jeux videos, il vous arrive de faire quelques excès de temps en temps mais cela reste rare et inoffensif.

entre 6 et 10 points :

Votre addiction aux jeux vous cause parfois quelques soucis, il vous arrive de perdre la notion du temps et d'être insomniaque. Restez vigilant pour que cela n'empire pas !

entre 11 et 15 points :

Pour être games' addict, vous l'êtes, et pas qu'à moitié ! L'univers des jeux est très riche, vous y prenez votre pied, mais faites attention à ne pas devenir no' life !


éviter de devenir no' life

nolife159_thumbUn no'life c'est quoi ?

Comme tout les termes "à la mode" utilisé à tord et à travers, difficile de donner une définition : certains disent "no'life" comme  "geek" ou "hardcore gamer".

Le wiki définit le terme No'life comme "une personne qui consacre une très grande part, si ce n'est l'exclusivité de son temps à pratiquer sa passion au détriment d'autres activités, affectant ainsi ses relations sociales."

A noter qu'ici il ne s'agit pas exclusivement d'un terme désignant les passionnées d'informatique/jeux, bien qu'il soit surtout utilisé dans ces cas là.

Je pense que ce qui définit le mieux le fait d'être No'life, dans le cadre de l'addiction aux jeux vidéos,  c'est lorsque  virtuel prend le pas sur le réel : là il y a un vrai risque social.

Pour moi être No'life c'est tomber dans l'excès des jeux videos.


Comment sortir de cet excès ?

Pour avoir une tendance No'life, je vais vous conseiller en connaissance de cause ^^

La règle d'or pour ne pas tomber dans les excès : garder un minimum de rythme

Forcément bien dormir, bien manger, c'est justement là où le bas blesse, et c'est là où vous devez réagir (pendant qu'il en est encore temps^^)

Je ne dis pas que c'est facile, mais c'est important pour ne pas être totalement dépendant.

Petits conseils pratiques :

-Se lever le matin quand vous êtes réveillé (inutile de tenter vainement de se rendormir, vous n'en sortirez que plus mal)

- Forcez vous à déjeuner au reveil, quelque chose de léger passe en général bien, par exemple un grignotage gâteaux/jus de fruit. Le but est de réveiller son ventre, qui en général n'a pas faim de bon matin n'est ce pas ? ^^

reste_4_vies2- S'obliger à aller prendre de vrai repas, pas question de se contenter de grignoter devant l'écran ! Ne voyez pas ces moments de repas comme des obligations contraignantes, au contraire profitez de ces pauses pour vous "déconnecter". L'occasion idéale aussi pour renouer contact avec votre entourage...

 

-Voir la lumière du jour ! Ouvrez vos volets, prenez une grande bouffée d'air à plein poumons. Votre corps à besoin de bouger et de s'oxygéner. Même sans faire une grande promenade, allez cherchez du pain, voir le courrier etc.

- De manière générale, soyez à l'écoute de votre corps. Apprenez à mettre en pause... Obligez vous à réagir tout de suite lorsque votre corps vous réclame -envie pressante, sommeil, faim- pas question de se dire "dans 5 minutes". C'est dur mais ça deviendra un réflexe par la suite.

Dites vous qu'il faut mettre une priorité... voulez vous que le virtuel prenne le pas sur le réel ?

- Faire autre chose... Je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire, parce que justement le jeu est souvent un refuge, un moyen d'évasion de la réalité avec laquelle on est fâchée -problèmes familiaux, personnels, ennui etc.  Allez voir des amis, mettez vous à la lecture, au jardinage, au yoyo, au tricot (heu...) De même manière lorsque vous vous sentez las, fatigué, arrêtez, à vous acharner vous ne ferez que vous en dégouter.

Les jeux doivent être un plaisir et non un substitut...


Courage, l'addiction c'est tabou, on en viendra tous à bout !

lol